Conseil d’administration

> English

Le Conseil d’administration a la responsabilité de superviser tous les activités et les affaires de l’INCASS, y compris l’approbation des nominations de la Direction ainsi que la prestation de conseils sur la planification stratégique et la gouvernance. Le Conseil se réunit deux fois par an, en décembre et au temps de l’Assemblée générale annuelle, habituellement à la fin de mai ou au début de juin. Les membres votants du Conseil d’administration sont la Directrice/le Directeur de l’INCASS; deux des Directeurs adjoints régionaux de l’INCASS, choisis parmi eux; les Directeurs de l’Institut pacifique pour les sciences mathématiques, de l’Institut Fields pour la recherche en sciences mathématiques et le Centre de recherches mathématiques; deux membres élus des universités qui sont membres institutionnels de l’INCASS; et six à neuf autre représentants des communautés intervenants et scientifiques. L’élection du Conseil d’administration prend lieu à l’Assemblée générale annuelle.

Michael Boehnke (membre non désigné, mandat se termine en 2020)

Michael Boehnke

Michael Boehnke est professeur universitaire distingué Richard G. Cornell de biostatistique ainsi que Directeur du Center for Statistical Genetics and Genome Science Training à l’Université de Michigan. Ses recherches portent sur le développement et l’application des concepts statistiques et des méthodes d’analyse de la génétique humaine, l’accent étant mis sur l’identification de variantes génétiques qui prédisposent aux maladies et caractéristiques humaines. Il est chercheur principal de l’étude FUSION de la génétique de diabète de type 2 (T2D), président du comité de direction du consortium de séquençage du génome multiethnique T2D-GENES, et chercheur principal du projet Accelerating Medicines Partnership T2D Knowledge Portal, le projet du séquençage du trouble bipolaire BRIDGES et le projet de séquençage de schizophrénie et bipolaire InPSYght. Il est membre de l’Académie nationale de médecine, de la Société américaine de statistique et l’Association américaine pour l’avancement des sciences.

James Colliander (Directeur de PIMS, ex officio)

James Colliander

James Colliander

James Colliander est professeur de mathématiques à l’Université de la Colombie-Britannique et siège comme Directeur de l’Institut pacifique des sciences mathématiques. Il est fondateur et directeur général de l’entreprise de technologie éducative Crowdmark. Il a reçu son doctorat à l’Université d’Illinois à Urbana-Champaign en 1997. Il a fait ses études postdoctorales à l’Université de Californie – Berkeley et a effectué des semestres à l’Université de Chicago, l’Institute for Advanced Study et le Mathematical Sciences Research Institute. Son programme de recherches est à l’interface des équations aux dérivées partielles, de l’analyse harmonique et des systèmes dynamiques.

Charmaine Dean (Présidente du Conseil d’administration, mandat se termine en 2019)

Charmaine Dean

Charmaine Dean

Charmaine Dean est professeure et doyenne de la faculté de sciences à l’Université Western. Sous sa direction, la faculté de sciences à Western met l’accent sur l’accélération de recherche, l’amélioration et la fortification des collaborations avec les autres facultés, avec l’industrie, le gouvernement et la communauté élargie, ainsi que le soutien d’un milieu de formation stimulant pour les étudiants. La participation de Dean à l’INCASS tire son origine de son intérêt de soutenir une forte communauté de statistique au Canada et de son point de vue intersectoriel et multidisciplinaire, qui est la base de laquelle la statistique bâtit des liens et exerce une influence sur les autres disciplines. Elle s’intéresse également à l’analytique, un secteur en plein croissance, en particulier l’analytique du « big data » par rapport aux soins de santé, méthodes spatiales, l’environnemétrie, et l’apprentissage de machine. La collaboration des statisticiens avec les chercheurs de diverses disciplines lui tient à cœur.
Dean a reçu un baccalauréat en sciences de l’Université de Saskatchewan en 1980, et une maîtrise en mathématiques et un doctorat de l’Université de Waterloo en 1984 et 1988. Elle a été présidente du SSC en 2007, présidente de la Société internationale de biométrie en 2002, et présidente de la Groupe de biostatistique de la Société statistique du Canada en 1998-2001. Elle a rendu une dizaine d’années de service au CRSNG. Elle a siégé au Conseil consultatif de recherche et aux divers jurys de sélection de la Fondation Michael Smith pour la recherche en santé. Elle est membre du NIH Biostatistics Grant Review Panel; du Conseil d’administration de PIMS; du Conseil d’administration de la Station de recherche internationale de Banff; du Collège des examinateurs du Conseil britannique de recherche en ingénierie et en sciences physiques; et du Collège des examinateurs de MITACS. Elle a également siégé à plusieurs comités éditoriaux et est actuellement rédactrice adjointe de Biometrics, de Environmetrics, de Statistics in Biosciences et rédactrice en chef de Spatial and Spatio-temporal Epidemiology.

Arnoldo Frigessi (membre non désigné, mandat se termine en 2018)

Arnoldo Frigessi

Arnoldo Frigessi

Arnoldo Frigessi est né en Italie en 1959 et il est professeur de statistique à l’Université d’Oslo. Il est directeur du Centre de biostatistique et épidémiologie d’Oslo récemment créé comme département conjoint de l’Université d’Oslo et de l’Hôpital de l’Université de l’Oslo. Frigessi est directeur de BigInsight, un des centres d’excellence des innovations fondées sur la recherche, supporté par le Conseil norvégien de la recherche. Doté d’un financement annuel d’environ 4 millions d’euros débutant en 2015 et pour les huit années suivantes, BigInsight est un consortium de partenaires académiques, industriels et publics. BigInsight développera les méthodologies statistiques et d’apprentissage machine ainsi que les outils analytiques pour extraire des connaissances des grandes et complexes données, portant sur deux thèmes centraux : de nouvelles solutions personnalisées et des prédictions plus nettes des dynamiques transitoires. Auparavant, Frigessi a travaillé aux universités de Roma III et Venise, à l’Istituto per le Applicazioni del Calcolo, aussi en Rome, et au Centre norvégien de l’informatique en Oslo. Frigessi a développé des méthodologies statistiques motivées par des problèmes spécifiques en science, technologie, industrie et société. Il a mis au point des modèles stochastiques pour étudier les principes, les dynamiques et les tendances de dépendance des systèmes auxquelles il faut examiner ou prédire. L’inférence est normalement basée sur des algorithmes stochastiques de calculs intensifs, comme MCMC ou les copules construites par paires. La recherche de Frigessi a souvent été axée sur la statistique bayésienne, sur les côtés méthodologiques et appliqués. La génomique (principalement le cancer et les maladies psychiatriques), le commerce et les finances, l’assurance, les technologies de capteur, et la recherche climatique sont parmi ses activités de recherche actuelles. Frigessi est membre de l’Académie norvégienne des sciences et des lettres depuis 2008.

Chad Gaffield (membre non désigné, mandat se termine en 2018)

Chad Gaffield

Chad Gaffield

Chad Gaffield est revenu récemment à l’Université d’Ottawa après avoir été président du Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH) de 2006 à 2014. Un expert de l’histoire socioculturelle du Canada aux 19e et 20e siècles, Gaffield a mené l’initiative interdisciplinaire, multi-institutionnelle et intersectorielle de l’Infrastructure de recherche sur le Canada au 20e siècle (IRCS). Ce projet de recherche est un des plus grands et plus innovants dans les sciences sociales et humaines. En développant des technologies numériques pour explorer les énumérations de recensement historiques et les preuves documentaires, IRCS permet d’une manière sans précédent les analyses temporelles et spatiales des forces qui ont façonné la 20e siècle. Ses études des relations linguistiques en Ontario, les changements sociodémographiques dans la vallée de l’Outaouais, et l’histoire de l’enfance et de famille pendant le développement de la scolarité de masse au cours du 19e siècle sont parmi les initiatives antérieures de Gaffield. Membre de la Société royale du Canada, il est lauréat de la Médaille J.B. Tyrrell en histoire de 2004 que la SRC lui a remise pour sa remarquable contribution à l’étude de l’histoire du Canada. Gaffield est actuellement professeur d’histoire et titulaire d’une chaire en recherche numérique. Il a obtenu son baccalauréat ès arts (avec distinction) et sa maîtrise ès arts à l’Université McGill et son doctorat à l’Université de Toronto.

Arvind Gupta (Vice-président du Conseil d’administration, mandat se termine en 2019)

Arvind Gupta

Arvind Gupta

Arvind Gupta est professeur de sciences informatiques à l’Université de la Colombie-Britannique (UBC) et professeur émérite invité à l’Université de Toronto. Il a été président et vice-chancelier de l’UBC. Comme PDG et directeur scientifique de MITACS Inc., Arvind a publié de nombreux articles sur la génomique computationnelle et les stratégies nationales innovantes et industrielles.
Arvind est connu comme entrepreneur social avec un dossier solide d’initiatives renforçant les compétences professionnelles par des partenariats entreprises/universités pour l’amélioration de la productivité et compétitivité canadienne. En tant que PDG de Mitacs Inc., Arvind a obtenu un succès international en rassemblant 60 universités avec plus de 1000 partenaires industriels pour l’imbrication de l’éducation des cycles supérieurs avec les besoins commerciaux et socio-économiques.
On lui doit beaucoup dans la création de l’Institut pacifique pour les sciences mathématiques (PIMS) et la Station de recherche internationale de Banff (SRIB). Arvind est agrégé supérieur de l’Institut de l’Asie et du Pacifique et membre du Conseil des sciences, de la technologie et de l’innovation (CSTI) du Gouvernement du Canada. Il siège aux Conseils du India-Canada Research Centre of Excellence (IC-IMPACTS) et du SRIB.

Ian Hambleton (Directeur de Fields, ex officio)

Ian Hambleton

Ian Hambleton

Ian Hambleton est le directeur de l’Institut de recherche en sciences mathématiques Fields. Il a reçu son doctorat de l’Université Yale en 1973, et il a été instructeur L. E. Dickson à l’Université de Chicago avant de se joindre à l’Université McMaster. À McMaster, il a occupé le poste de Directeur du Département de mathématiques et statistique pendant trois mandats. Il a joué un rôle actif à McMaster, y compris président de l’association des professeurs et plusieurs postes au sénat et au conseil des gouverneurs. Il est un mathématicien réputé, étant l’auteur de plus de 75 articles publiés dans les grandes revues internationales, dont ses recherches en géométrie et topologie se branchent facilement à toute une gamme de mathématiques. Pendant 40 ans, il a appuyé un programme extensif d’entrainement des étudiants des cycles supérieurs et des stagiaires postdoctoraux avec un haut niveau de financement CRSNG pour ses compétences scientifiques. Il a été membre de l’École de mathématiques de l’Institut d’études avancées à Princeton pendant deux ans et professeur invité à l’Institut Max-Planck de mathématiques à Bonn pendant trois ans, ainsi que plusieurs autres postes invités aux grandes centres mathématiques.

Joan Hu (représentant des membres institutionnels, mandat se termine en 2020)

Joan Hu

Joan Hu a reçu son doctorat en statistique à l’Université de Waterloo en 1995 sous la supervision de Jerry Lawless. Elle était professeure à l’Université de Memphis (1998-2003) et professeure adjointe au St. Jude Children’s Research Hospital (2000-2003), suite à ses expériences de recherche à Santé Canada et à Harvard School of Public Health. Elle a rejoint le Département de statistique et science actuarielle de l’Université Simon Fraser en 2003 où elle est actuellement professeure de statistique.

Joan a obtenu un supplément d’accélération à la découverte du CRSNG (2016-2019), une bourse du Programme d’appui aux professeurs universitaires du CRSNG (2003-2008), le prix Frank-Wilcoxon de 1998 (conjointement avec JF Lawless) et le prix Pierre-Robillard de 1996. Elle est membre de la Société américaine de statistique et membre élue de l’Institut international de statistique. Elle a siégé aux comités de rédaction du Canadian Journal of Statistics (2010-2012), Lifetime Data Analysis (2010-présent), Statistical Papers (2011-2016) et Statistics in Biosciences (2009-présent). Elle a été membre du Comité sur les femmes en statistique (2015-2018), la présidente du Groupe de biostatistique (2013-2014) et représentante régionale pour l’Alberta-Colombie-Britannique-Yukon sur le Conseil d’administration (2011-2012) de la Société statistique du Canada, ainsi que membre du Conseil d’administration de l’International Chinese Statistical Association (2010-2012) et membre du Comité d’examen de l’éducation pour le prix du gouvernement de Chine pour les étudiants autofinancés à l’étranger (2007-2012).

Paul Kovacs (membre non désigné, mandat se termine en 2019)

Paul Kovacs

Paul Kovacs

Paul Kovacs est professeur adjoint de recherche en économie ainsi que fondateur et directeur exécutif de l’Institut de prévention des sinistres catastrophiques à l’Université Western. Il est aussi PDG de la Société d’indemnisation en matière d’assurances (SIMA). Paul est auteur collaborateur du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat depuis 1996. Ce Groupe a gagné le Prix Nobel de la paix de 2007 « pour leurs efforts à rassembler et disséminer une meilleure connaissance sur les changements climatiques induit par l’être humain ». Il est une première autorité canadienne dans les domaines de l’assurance et du changement climatique. Il a été auteur collaborateur à plusieurs rapports internationaux et canadiens sur la réduction de risques de pertes causées par les tremblements de terre, les inondations et les vents violents. Il a écrit plus de 200 publications et articles et il est un fervent défenseur de l’assurance, de la résistance aux catastrophes et de l’adaptation aux extrêmes climatiques.
Paul a travaillé au secteur privé, public et dans le milieu universitaire. Il est co-président du Groupe de travail sur l’infrastructure et le logement de la tribune canadienne d’adaptation. Il est co-président du Groupe de travail sur les sciences et la technologie de la tribune canadienne de la réduction des risques de catastrophes. Paul est aussi membre de plusieurs conseils et comité consultatifs. Il est un fier papa et mari, avec une collection croissante de nœuds papillons.

Alexandre Leblanc (Directeur adjoint régional de l’INCASS)

Alexandre Leblanc

Alexandre Leblanc

Alexandre Leblanc est Directeur adjoint régional de l’INCASS pour Manitoba et Saskatchewan.  Il a effectué ses études de doctorat à l’Université de Montréal. Il est professeur agrégé au Department of Statistics de l’University of Manitoba à Winnipeg, auquel il s’est joint en 2003. Ses principaux intérêts de recherche se concentrent sur les méthodes non-paramétriques d’estimation de fonctions, fréquentistes et bayésiennes, incluant les méthodes adaptatives, la robustesse, les propriétés asymptotiques et lois limites. Récemment, il a aussi commencé à s’intéresser à des méthodes non-paramétriques d’estimation basées sur des arguments combinatoires et divers concepts de profondeur pour des données multivariées et des courbes. Il est membre de la Société statistique du Canada (SSC) depuis 2001 et a servi dans plusieurs de ses comités au cours des années. En particulier, il a siégé sur le comité du bilinguisme, le comité des congrès et le comité de la recherche. Il a été représentant régional (élu) au sein du conseil d’administration de la SSC (pour deux mandats, 2009-2011 et 2013-2015) et a été président du comité scientifique pour le congrès annuel 2012 de la société à Guelph. Au sein de l’Institut canadien des sciences statistiques (INCASS), il représente le Manitoba et la Saskatchewan à titre de directeur adjoint régional.

Adrian Levy (membre non désigné, mandat se termine en 2019)

Adrian Levy

Adrian Levy

Adrian R. Levy, Ph. D., est chef du département d’épidémiologie et de santé communautaire de l’Université de Dalhousie où il exerce également en tant que professeur. Il est chercheur principal désigné de l’unité SOUTIEN de la stratégie de recherche axée sur le patient des Maritimes. Il est l’auteur de plus de 130 publications avec comité de lecture et coéditeur des manuels Springer consacrés à la recherche en services de santé, spécifiquement la recherche comparative sur l’efficacité et la recherche sur les données et les mesures. Ses activités universitaires touchent à la recherche en services de santé, notamment les mesures et la valeur, l’évaluation de la technologie de la santé, la pharmaco-épidémiologie, la qualité de vie et l’accès aux soins de santé.

Nancy Reid (Directrice de l’INCASS)

Nancy Reid

Nancy Reid

Nancy Reid est la directrice de l’INCASS.  Elle est professeure d’université et titulaire d’une chaire de recherche du Canada en méthodologie statistique à l’Université de Toronto. Elle s’intéresse à la statistique théorique, à l’inférence de la vraisemblance et à la planification d’expériences. En collaboration avec ses collègues, elle a mis au point des méthodes asymptotiques d’ordre supérieur, à la fois pour des applications et pour étudier les aspects théoriques des fondements de l’inférence, notamment l’interface entre les méthodes bayésiennes et fréquentistes. Elle s’intéresse à divers domaines de fond, dont l’inférence dans les études à grande échelle, l’épidémiologie environnementale et la physique des hautes énergies.

Elle a siégé aux comités consultatifs scientifiques du Programme national sur les structures de données complexes, du Centre de recherches mathématiques (CRM), du Fields Institute for Research in the Mathematical Sciences, du Pacific Institute for Mathematical Sciences et de la Station de recherche internationale de Banff. De 2010 à 2012, elle a présidé le Comité directeur du Plan à long terme pour les sciences mathématiques et statistiques, plan publié en décembre 2012.

Elle a présidé la Société statistique du Canada et l’Institut de statistique mathématique (IMS) et a siégé au Conseil du CRSNG. Elle est membre de la Société royale du Canada, fellow de l’American Academy of Arts and Sciences, de l’IMS et de l’Association des statisticiens américains. Elle est récipiendaire du Prix Krieger-Nelson de la Société mathématique du Canada et de la Médaille d’or de la Société statistique du Canada.

Mary Thompson (Directrice adjointe régionale de l’INCASS)

Mary Thompson

Mary Thompson

Mary Thompson est actuellement Directrice adjointe régionale de l’INCASS pour l’Ontario après avoir été Directrice scientifique de 2012 à 2015.  Elle est professeure émérite au Département de statistique et d’actuariat de l’Université de Waterloo. Elle est titulaire d’un baccalauréat de l’Université de Toronto et d’une maîtrise et d’un doctorat de l’Université de Illinois. Ces dernières années, elle s’est intéressée à l’analyse des données d’enquêtes complexes, aux méthodes statistiques en sciences sociales, ainsi qu’à l’organisation de la collecte de données pour la recherche en santé publique. Elle a collaboré à divers projets concernant la propagation de la maladie dans les réseaux de contact et l’analyse spatiale des influences environnementales sur le comportement sanitaire. Elle a été membre du Comité consultatif des méthodes statistiques de Statistique Canada. Elle a présidé la Société statistique du Canada en 2003-2004. Elle est récipiendaire de la Médaille d’or de la Société statistique du Canada (2003), du Prix Waksberg (2008), du Prix Elizabeth L. Scott (2010) et du Prix Lise-Manchester (2012). Elle a été élue membre de la Société royale du Canada en 2006.

Luc Vinet (Directeur du CRM, ex officio)

Luc Vinet

Luc Vinet

Luc Vinet est professeur Aisenstadt au Département de physique de l’Université de Montréal et directeur du CRM, poste qu’il a occupé précédemment de 1993 à 1999. Né à Montréal, Luc Vinet est titulaire d’un doctorat de 3e cycle de l ‘Université Pierre et Marie Curie de Paris et d’un doctorat de l’Université de Montréal, les deux en physique théorique. Après deux ans comme chercheur associé au MIT, il est nommé professeur adjoint au Département de physique de l’Université de Montréal au début des années 80 et promu professeur titulaire en 1992. Ses travaux portent de façon générale sur la solution exacte de modèles physiques par l’étude des symétries et de leurs descriptions en termes de structures algébriques.

En 1999, Luc Vinet joint les rangs de l’Université McGill où il occupe les postes de vice-principal à l’enseignement et provost. De 2005 à 2010, il est recteur de l’Université de Montréal, une des principales universités au Canada. Il préside actuellement le Conseil d’administration de Fulbright Canada et est membre du Conseil de l’Institut national de nanotechnologie à Edmonton. Parmi les nombreuses distinctions qu’il a reçues, mentionnons le prix Armand-Frappier décerné par le Gouvernement du Québec en 2009 et le prix ACP-CRM de physique théorique et mathématique de 2012. De plus, il est titulaire d’un doctorat honorifique de l’Université Claude-Bernard de Lyon.

Liqun Wang (représentant des membres institutionnels, mandat se termine en 2018)

Liqun Wang

Liqun Wang

Liqun Wang est professeur de statistique à l’Université de Manitoba. Avant cela, il était professeur associé à l’Université de Bâle (Suisse) et associé de recherche postdoctoral aux Universités de Dortmund et Hanovre (Allemagne). En plus, il a été professeur invité à l’Université technique de Dortmund et à l’Université d’économie et des affaires de Vienne (Autriche) et chercheur invité à l’Université de Southern California, l’Université de California – Berkeley et l’Université de Toronto.
Liqun Wang a obtenu son baccalauréat et son diplôme de maîtrise en mathématiques et statistiques en Chine, et son doctorat en statistiques et de l’économetrie à l’Université Technique de Vienne. En outre, il a reçu son diplôme de troisième cycle en mathématiques et l’informatique à l’Institut des hautes études de Vienne. Liqun parle chinois, anglais et allemand.
Les recherches de Liqun portent sur l’identification et l’estimation des systèmes non linéaires, l’erreur de mesure (erreurs sur les variables) des modèles de régression, les probabilités de traverser des frontières (temps de premier passage) dans un processus de diffusion, les méthodes de simulation Monte Carlo en calcul et optimisation statistique, et l’assimilation des données de haute dimension. Autres intérêts incluent la biostatistique, l’économétrie, et les applications statistiques dans l’optimisation de l’ingénierie, et les sciences de l’environnement, de la médecine et de la santé.
Liqun est Membre de l’Institut international de statistique. Il a été rédacteur en chef du Statistical Papers de Springer, rédacteur adjoint de La revue canadienne de statistique, et rédacteur invité de Quality Technology and Quantitative Management. Il a fait parti du comité du groupe d’évaluation des subventions à la découverte du Conseil de recherche en sciences naturelles et en génie (CRSNG).
Liqun a présidé la Comité de la recherche et a siégé au Conseil d’administration de la Société statistique du Canada. Il a co-organisé des ateliers à la Station de recherche internationale de Banff à la découverte et l’innovation en mathématique (BIRS) en Alberta, et à l’Institut Fields à Toronto.

Wesley Yung (membre non désigné, mandat se termine en 2020)

Wesley Yung

Wesley Yung

Wesley Yung est directeur de la Division des méthodes d’enquêtes auprès des entreprises à Statistique Canada. Il est titulaire d’un baccalauréat en sciences et d’une maîtrise en sciences, tous deux en statistique, de l’Université Dalhousie et d’un doctorat en statistique de l’Université Carleton. Il possède plus de 25 années d’expérience à Statistique Canada et a pris part à tous les volets des enquêtes-ménages et des enquêtes-entreprises. Ses domaines de recherche portent notamment sur l’estimation de la variance, sur l’intégration des données administratives aux enquêtes et sur la collecte.

Francis Zwiers (member non désigné, mandat se termine en 2018)

Francis Zwiers

Francis Zwiers

Avant d’être directeur du Consortium pacifique sur les impacts climatiques (CPIC), Francis Zwiers a été chercheur à Environnement Canada (1984-2006), chef du Centre canadien de la modélisation et de l’analyse climatique (1997-2006) et directeur de la Division de la recherche climatique (2006-2010). Il est également professeur associé au Département de mathématiques et de statistique de l’Université de Victoria et au Département de statistique et d’actuariat de l’Université Simon-Fraser. Membre de la Société royale du Canada et compagnon de la Société américaine de météorologie, il est aussi récipiendaire de la médaille Patterson du Service météorologique du Canada. Il a servi le GIEC (le Groupe international sur l’évolution du climat, autrement dit l’IPCC) à titre d’auteur et coordonateur du quatrième rapport d’évaluation et il est actuellement membre élu du Bureau du GIEC.

Comments are closed.