Comment demander une subvention à la découverte du CRSNG

> English

SSCarmsCeci est une réimpression d’un article de Liaison volume 28, numéro 3, août 2014 du SSC.  Duncan Murdoch, Paul Gustafson, et Mary Thompson ont écrit cet article.

Les subventions à la découverte, depuis 2009

La plupart des statisticiens universitaires au Canada reçoivent un financement de recherche de la part du CRSNG, des IRSC, du CRSH ou de leur université d’attache. Dans cet article, nous décrivons le programme des subventions à la découverte du CRSNG et les ressources qui existent pour vous aider à réussir dans votre demande.

Le processus de demande de subventions à la découverte a considérablement changé ces dernières années. Dans les années de concours 2009 et 2010 (soit pour les demandeurs ayant soumis leur dossier à l’automne 2008 ou 2009), le CRSNG a fusionné 28 comités de sélection de subventions (CSS) en 12 groups d’évaluation (GE). Le CSS 14 (statistique et probabilité) a été fusionné avec deux groupes de mathématiques en un même GE 1508 en mathématiques et statistiques. Ce groupe se compose de 3 sections, qui correspondent aux anciens CSS, mais les membres du groupe peuvent évoluer entre sections pour des cas particuliers, voire visiter d’autres groupes d’évaluation si leur expertise est requise ailleurs. Les évaluateurs affectent une cote à chaque demandeur pour le placer dans une « catégorie », le montant de financement final étant déterminé par la catégorie, presque toujours à un niveau commun pour toutes les sections du GE 1508 confondues. (L’année de concours 2011 constitue une exception : étant donné que les cotes en mathématiques étaient uniformément supérieures à celles en statistique, les sections ont été divisées.)

Pour l’année de concours 2014, le CRSNG n’a pas modifié le processus d’évaluation, mais les procédures de demande, éliminant formulaire libre 100 qui décrivait les contributions passées et adoptant une variation du CV commun canadien. Le formulaire 180 Avis d’intention de présenter une demande de subvention à la découverte a également été refondu et renommé Lettre d’intention (LI).

L’un de nous (Murdoch) a été membre de la section statistique du GE 1508 pour les années de concours 2011 à 2013. J’ai constaté que même si tous les membres du groupe essaient honnêtement d’appliquer les cotes calibrées de manière cohérente, il continue d’y avoir des différences de « culture » entre les sections, ce qui conduit à des différences de distribution des cotes (moins importantes qu’en 2011 toutefois). Le comité de la recherche de la SSC entretient un dialogue permanent avec le CRSNG sur ces problèmes et le CRSNG a fait des efforts pour les résoudre, sans complètement réussir : dans les résultats rapportés par le CRSNG lors du congrès annuel de la SSC à Toronto, il demeure une différence de distribution notable entre les mathématiques et la statistique.

Le problème de la biostatistique

La communauté biostatistique canadienne s’inquiète de voir la recherche en biostatistique tomber entre deux chaises entre le CRSNG et les IRSC. Bien entendu, la biostatistique n’est que l’une de nombreuses disciplines de recherche qui chevauchent les sciences naturelles et le génie (SNG) d’un côté, et les sciences de la santé de l’autre. La législation fédérale qui a créé le CRSNG en 1978 excluait spécifiquement la recherche en santé de son mandat. Mais aujourd’hui, à une époque où la recherche pluridisciplinaire est si courante, les frontières entre les SNG et la recherche en santé s’estompent par nécessité.

Le CRSNG œuvre activement à clarifier son message concernant ces frontières. À la fin de l’année dernière, il a publié un document de synthèse intitulé « Comment le CRSNG détermine-t-il si une demande de subvention à la découverte s’inscrit dans son mandat » (disponible à : http://www.nserc-crsng.gc.ca). En début d’année, il a organisé un comité consultatif externe sur le mandat et l’admissibilité des sujets de recherche, composé de chercheurs de diverses disciplines présentant un croisement entre les SNG et les sciences de la santé.  La communauté biostatistique (et plus généralement, la communauté statistique) y est représentée par Paul Gustafson de la University of British Columbia. Les travaux de ce comité sont en cours, dans l’objectif d’aider le CRSNG à affiner ses conseils à la communauté de recherche en ce qui concerne l’admissibilité des sujets de recherche.

Quant à la situation actuelle, n’oubliez pas que le document « Choisir le bon organisme subventionnaire fédéral » (www.science.gc.ca) comprend une liste explicite des « travaux de recherche dont les défis majeurs relèvent des SNG (science des matériaux, génie, informatique, chimie, etc.) et qui pourraient aboutir, entre autres applications, au traitement ou à la prévention d’une maladie humaine » comme admissibles à l’appui du CRSNG. Même s’il serait bon de voir la science statistique mentionnée explicitement, nous pouvons tenir pour acquis qu’elle est incluse dans le « etc. ». Il incombe donc aux demandeurs présentant des propositions en biostatistique de souligner d’abord et avant tout les défis en science statistique que présente leur programme de recherche proposé.

INCASS

Lors du congrès annuel de l’INCASS le 24 mai 2014 à Toronto, plusieurs participants ont suggéré que l’INCASS aussi devrait jouer un rôle pour appuyer les demandeurs de subventions à la découverte du CRSNG et d’autres programmes plus ciblés. L’INCASS va publier sur son site Web divers articles qui ont paru ces dernières années dans Liaison concernant les programmes du CRSNG et d’autres organismes subventionnaires, notamment ceux qui prodiguent des conseils aux demandeurs. L’INCASS prévoit également publier des avis sur les bourses postdoctorales et les possibilités de collaboration. Vous les trouverez à l’onglet « Recherche et possibilités de formation » du site Web de l’INCASS http://www.incass.ca.

Comment rédiger une demande de subvention fructueuse

Les modifications apportées au système en 2009 par le CRSNG visaient à garantir que les subventions seraient décernées en fonction du mérite de chaque proposition. Cela signifie que les chercheurs doivent rédiger leur demande très soigneusement : en effet, votre réputation dans la communauté jouera sans doute un moindre rôle que dans le passé. Nous tenons en particulier à souligner les trois points suivants :

  1. Lisez le Manuel d’évaluation par les pairs du CRSNG (disponible en ligne à http://www.nserc-crsng.gc.ca). Celui-ci précise les critères qui seront utilisés par le groupe d’évaluation. Ne pensez pas que les évaluateurs combleront les lacunes de votre demande : si vous oubliez de mentionner quelque chose d’important que vous avez accompli ou que vous comptez accomplir, vous obtiendrez sans doute une cote inférieure à celle dont vous auriez pu bénéficier.
  2. Préparez votre première ébauche bien à l’avance. La date limite de soumission est fin octobre. Pour la plupart d’entre nous, c’est un moment très chargé en ce qui concerne l’enseignement. Nous vous suggérons de préparer une première ébauche de votre proposition au moins six semaines plus tôt et d’avoir fait le gros du travail avant de commencer à enseigner. Cela vous donnera le temps de réfléchir à votre demande, de demander à vos collègues de la lire et d’offrir des suggestions, puis de la peaufiner avant de la soumettre.
  3. Demandez à des collègues de lire et de commenter votre demande. Si le collègue est un membre du GE 1508, il/elle ne sera pas autorisé à participer à l’évaluation de votre demande au CRSNG en raison d’un conflit d’intérêt, mais il/elle peut s’avérer une précieuse ressource qui vous aidera à rédiger votre proposition pour la rendre plus admissible. Les membres de la SSC qui travaillent dans de petites institutions et les nouveaux demandeurs qui ont du mal à trouver un collègue prêt à commenter leur proposition sont invités à contacter Duncan Murdoch (murdoch@stats.uwo.ca), qui s’efforcer de coordonner des réviseurs bénévoles dans d’autres institutions. Les chercheurs expérimentés prêts à participer à cet effort sont également invités à le contacter.

En plus de ces trois courts points, les lecteurs sont invités à consulter des articles de fond parus dans d’anciens numéros de Liaison. Le numéro d’août 2012 (v 26, no 3, p 57) contient des questions et des réponses au sujet de la préparation d’une demande de subvention gagnante et l’article de Dave Stephens dans le numéro d’août 2011 (v 25, no 3, p 52) présente une discussion détaillée des critères d’évaluation. Tel que l’indique l’article de 2012, sachez toutefois que les règles d’admissibilité au financement par le CRSNG ont été rendues plus rigoureuses après la parution de l’article de 2011.

DuncanMurdoch

Duncan Murdoch

PaulGustafson

Paul Gustafson

Mary Thompson

Mary Thompson

Comments are closed.