Catastrophes naturelles : les assureurs canadiens sont-ils prêts pour « Le Cataclysme » ?

> English

Projet de recherche en collaboration 2021-2024

Chaque année, le Canada et le monde entier sont confrontés à des catastrophes naturelles telles que des tempêtes d’hiver, des inondations et des incendies de forêt, dont la probabilité et l’ampleur augmentent. Prévoir l’occurrence et la gravité des catastrophes naturelles est statistiquement une tâche difficile, mais indispensable pour les compagnies d’assurance qui souscrivent des polices d’assurance contre les catastrophes naturelles. Ces dernières années, la modélisation statistique pour la gestion des risques d’assurance a connu des améliorations considérables, tant sur le plan théorique que sur celui du calcul. Ces progrès ne se reflètent peut-être pas tous dans les exigences en matière de capital de solvabilité – le capital que les compagnies d’assurance sont tenues de détenir en vertu de la réglementation.  

Ce projet vise à faire progresser la théorie et l’application de l’évaluation des risques aux catastrophes naturelles assurables. Un accent particulier est mis sur (a) la compréhension des mesures de risque appropriées pour évaluer le risque inhérent aux catastrophes naturelles, (b) les tests de résistance du marché canadien de l’assurance aux catastrophes naturelles, et (c) la fourniture d’une autre approche potentielle pour calculer les exigences de capital de solvabilité pour les catastrophes naturelles assurables. 

Les cheffes de projet :

Mélina Mailhot – Université Concordia
Silvana Pesenti – Université de Toronto

Collaborateurs :

Andrei Serykh – Bureau du surintendant des institutions financières
Claude La Rochelle – Autorité des Marchés Financiers
Marius Hofert – Université de Waterloo
Shlomit Jacobson – Institut canadien des actuaires

Comments are closed.