Description du programme de bourses postdoctorales de l’INCASS

> English

L’objectif ultime du programme est d’offrir aux boursiers postdoctoraux une expérience de formation complète afin de les préparer à réussir quelle que soit la carrière envisagée. Tous les aspects de la proposition seront jugés sur cette base.

Dans la première phase de l’appel, les professeurs soumettent des propositions qui devront inclure

  • un projet de recherche appuyé par un partenariat de co-mentorat entre deux chercheurs de deux institutions différentes;
  • une interaction/collaboration substantielle avec un chercheur/organisme/groupe ayant un lien direct avec des expériences, des données et des applications;
  • une expérience substantielle en enseignement/mentorat permettant de développer les compétences de communication et de mentorat.

Les propositions de première phase ne doivent inclure aucune information sur d’éventuels stagiaires spécifiques.

Superviseur et co-superviseur
Le superviseur devra être un professeur agrégé ou professeur en statistique ou biostatistique à une université canadienne ayant une expérience de la supervision d’étudiants au doctorat et de boursiers postdoctoraux. Le co-superviseur devra être employé auprès d’une institution canadienne. Dans le cas où le co-superviseur n’est pas actif dans une université, une description justifiant l’arrangement proposé et décrivant la capacité du co-superviseur à superviser les recherches d’un boursier postdoctoral sera requise.

Superviseurs ou co-superviseurs actuels des boursiers postdoctoraux émérites de l’INCASS ne sont pas admissibles.

Superviseurs et co-superviseurs peuvent figurer sur un seule projet.

Projet de recherche
Le projet de recherche devra se dérouler dans un domaine de la statistique ou de la science des données inférentielles et doivent satisfaire aux critères du Conseil de recherche en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG, voir https://science.gc.ca/eic/site/063.nsf/fra/h_FEE7261A.html#CRSH1). Des progrès novateurs et substantiels devront être réalisables dans le délai du stage postdoctoral. Les rôles du superviseur et du co-superviseur doivent être clairement définis, tout comme les interactions qu’ils envisagent entre eux et avec le boursier postdoctoral.

Si le superviseur ou le co-superviseur tient une subvention à la découverte du CRSNG dans le même domaine, veuillez inclure une description de la façon dont le projet postdoctoral et la subvention à la découverte sont liés, dans la demande.

Expérience interdisciplinaire/appliquée
Le stage postdoctoral devra inclure une interaction substantielle avec un chercheur, un organisme ou un groupe ayant un lien direct avec des expériences, des données et des applications. L’expérience proposée devra contribuer à la formation générale du boursier postdoctoral et s’intégrer dans les recherches statistiques proposées dans le cadre du projet. Il pourra s’agir notamment d’inclure un co-superviseur d’une autre discipline. L’INCASS pourra éventuellement faciliter des occasions telles qu’une nomination à Statistique Canada. Les professeurs intéressés par une telle possibilité devront contacter les Administrateurs avant de préparer leur proposition.

Enseignement/formation/éducation
Les activités d’enseignement/pédagogiques/de communication devront offrir au boursier postdoctoral l’occasion d’acquérir d’importantes compétences d’enseignement et de mentorat. Le volume d’activité devra équivaloir à l’enseignement d’un ou deux cours d’un semestre à trois crédits sur deux ans, mais il y a une flexibilité considérable en ce qui concerne les activités qui peuvent être prises en compte, par exemple :

  • Enseignement d’un cours d’un semestre à trois crédits, chaque année du programme.
  • Participation à un programme de formation d’été commandité par l’INCASS.
  • Mentorat d’équipes d’étudiants de premier cycle ou de cycle supérieur lors d’études liées au projet, p. ex., concours d’études de cas de la SSC ou activités d’été d’un Institut de science des données.
  • Co-enseignement avec une équipe participant au développement ou à l’utilisation de méthodes d’enseignement innovatrices (classes inversées, éducation basée sur les études de cas, etc.).

Plan de mentorat
Le boursier postdoctoral participera à une grande variété d’activités. Il est important que la proposition inclue un plan de mentorat garantissant que l’expérience du boursier sera utile et positive. Le superviseur en est l’ultime responsable, mais la proposition devra décrire le rôle de chaque mentor. Le plan doit couvrir :

  • le développement de compétences et d’activités intellectuelles pertinentes pour un plan de carrière à long terme,
  • le développement professionnel et la préparation de carrière,
  • le développement de compétences de réseautage, de collaboration et de partenariat,
  • les compétences langagières et de communication,
  • l’environnement et les occasions proposées pour enrichir l’expérience du boursier postdoctoral dans les institutions hôtes.

Information budgétaire

  • Salaire de 70 000 $ par an plus avantages sociaux (~14 875 $)
  • La subvention de l’INCASS devra être complétée par les contributions suivantes :
    • Les institutions hôtes (départements, collèges et/ou universités) devront contribuer un total de 8 000 $-16 000 $ à titre de salaire sur la période de deux ans, pour le volet enseignement.
    • Le superviseur, le co-superviseur et les partenaires interdisciplinaires devront contribuer d’un à quatre mois de salaires et avantages sociaux, au total, sur la période de deux ans.
    • Soutien à la recherche de 3 000 $ par an (ordinateur, déplacements, fournitures, etc.) fourni par le superviseur, co-superviseur ou leurs institutions.

Comments are closed.